UNSA ➡ Comité technique de recours du 1 octobre 2020

Rédigé le 30/09/2020
UNSA

L’administration organise en urgence un Comité technique de recours ce jeudi 1er octobre pour faire passer en force deux mesures :

  • supprimer deux postes du Lycée Germaine Tillion pour les mettre au LEGTA Edgar Faure. Commentaire de l’UNSA : est-il possible pour l’administration de négocier avec l’UNSA les critères objectifs de répartition des postes dans les lycées avant de faire des suppressions/créations dans les lycées ? D’avance, merci.
  • donner une prime d’astreinte de décision d’environ 120 euros par semaine aux 2 directeurs et 4 chefs de service de la DPGI (comprendre : attribuer une prime à des encadrants pour prendre une décision quand on les dérange en dehors des horaires de bureau) . Mal préparé, mal présenté aux agents et aux représentants du personnel, ce rapport permettant une prime supplémentaire à un petit nombre d’agent ne parait pas plus justifié cette semaine que la semaine dernière. On ne comprend pas bien ce qui l’a rend indispensable maintenant dans la précipitation ? Pourquoi une prime de « décision » aux encadrants de la DPGI ? N’y a t il pas d’autres agents, d’autres encadrants au Conseil régional, qui prennent des décisions au milieu de la nuit sans avoir droit à ces primes ? L’UNSA réclame un traitement équitable pour tous les agents, dans les mêmes situations. En parlant d’urgence, il aurait été plus apprécié de présenter un rapport permettant la gratification des agents qui ont bossé pendant le confinement et assuré la continuité du service public régional, parfois dans des conditions très difficiles (les agents d’accueil, les encadrants, dans les lycées, souvent sans EPI).

Dernière information, l’administration se range derrière les arguments de l’UNSA et refuse de présenter de nouveau un rapport (explosif) permettant de faire passer en force cette année tous les agents éligibles au grade de A+ (comprendre 3,4, 5 ou 6 SMIC par mois).